Du 27 au 31 mars 2013
au palais des congrès de Marrakech

Testos


 


Mot du ministre


Nous voilà réunis pour notre rendez-vous annuel autour de l’artisanat, rendez-vous qui s’impose désormais comme une tradition que les organisateurs du salon Riad Art Expo sont en train de pérenniser. que de chemin parcouru, en seulement quatre éditions ! heureux de nous retrouver pour la cinquième édition du salon Riad Art Expo 2009, devenu le rendez-vous incontournable de la découverte et de la redécouverte de la créativité de nos artisans. heureux de constater que d’édition en édition, les organisateurs sont devenus plus rigoureux dans le choix des artisans pour ne désigner que ceux qui sont véritablement capables de contribuer à la promotion des produits artisanaux.
ils sont devenus plus exigeants sur la qualité des produits pour n’accepter que les meilleurs à même d’imposer une bonne image du Maroc sur les marchés aussi bien nationaux qu’internationaux qu’aujourd’hui notre pays est en train de conquérir.

Cette démarche justifie cette bonne affluence des visiteurs qui viennent, chaque année, encore plus nombreux pour admirer, choisir et contempler ces merveilleux produits mis en marché. il devient dès lors impérieux de persévérer cette quête de l’excellence pour faire des produits artisanaux du Maroc une référence dans le domaine. Pour se faire, nous exhortons les artisans à plus d’application dans la réalisation de leurs oeuvres pour gagner la confiance des acheteurs et créer plus de richesse pour tous. Nul ne peut ignorer que l’artisanat marocain est un secteur porteur et dynamique de notre économie. Et depuis toujours nos artisans préservent et sauvegardent le patrimoine culturel de notre chère patrie. Comme en témoigne cet extrait du message Royal de sa Majesté Mohammed Vi adressé aux participants du Colloque National sur l’artisanat organisé à fès en 2001: « …autant de défis qu’il appartient aux artisans et à l’ensemble des intervenants de ce secteur de relever… pour fructifier les expériences acquises et pour que l’artisanat avec tous ses corps de métier puisse s’engager résolument dans le processus de mise à niveau de ses structures de production ainsi que de ses ressources humaines. C’est ainsi qu’ils pourront accéder aux sphères de la création et de l’excellence, intégrer les nouvelles technologies et assimiler les méthodes de gestion et les techniques de commercialisation modernes renforçant de la sorte sa position centrale parmi les secteurs porteurs de l’économie nationale… ». fiers d’appartenir à ce pays, le Maroc, où l’entraide, la générosité, le désir incommensurable de transmettre, l’authenticité et la profonde volonté de s’inscrire sur les voies de la modernité tout en préservant et en respectant notre identité et nos traditions, sont, étaient et demeurent, depuis la nuit des temps, les mots clefs de notre culture. Entre artiste et artisan, artisanat et art, les frontières s’éclipsent. Naît alors le mot « créativité ».

Et c’est parce que nos artisans sont de véritables artistes créateurs que nous devons continuer à les honorer. Ne font-ils pas partie des fidèles gardiens de notre mémoire et de notre patrimoine culturel ?

Nombreux sont les artistes qui ont peint, photographié, ou encore sculpté des « mains » en besogne. des oeuvres d’art qui figent dans le temps, l’éternel savoir-faire des artisans. Et certainement nul n’ignore l’adage arabe qui dit : «si l’artisanat n’enrichie pas l’artisan en peu de temps, elle préserve néanmoins sa vie, sa dignité et sa mémoire», (san’â Yla Magh’nat tes’ter, Wakila Katzid f’laâmar ».
force est de constater qu’aujourd’hui l’artisanat a retrouvé ses lettres de noblesse, grâce à la Vision 2015 pour le développement de l’Artisanat qui aspire à la création de 300 entreprises dans le secteur, à 115 000 emplois et à la multiplication par 10 du chiffre d’affaire des exports. C’est parce que nos « Maâllems » et nos « Maâlmates » égalité oblige, contribuent à l’édifice d’une partie de notre identité socio-culurelle grâce à la richesse de leur esprit créatif et de leur ancestral savoir-faire qui se transmet généreusement de génération en génération, que nous demeurons persuadés que l’amélioration de la qualité de notre artisanat ne peut s’accomplir sans l’amélioration de la qualité de vie de nos artisans.


Abdessamad Qaiouh
Ministre de l’Artisanat